Diego de Almagro, meneur de la première expédition espagnole au Chili

D’abord ami de Pizarro, perpétuellement dans son ombre, c’est pour construire sa propre légende que Diego de Almagro entreprend de conquérir le Chili. Il se heurtera aux conditions extrêmes, à des mutineries et aux guerriers Mapuches.

Diego de Almagro, première expédition espagnole au Chili

Né dans une famille de comptables fortunés au début du XVIe siècle, celui de l’élargissement du monde et de la conquête européennes de nouvelles terres, Francisco Aguirre est conduit dès son plus jeune âge à quitter le royaume espagnol de Tolède. Il est en effet enrôlé comme de nombreux jeunes dans les troupes impériales de Charles Ier d’Espagne pour combattre les troupes françaises en Italie.

Une fois les campagnes italiennes terminées, il rentre en Espagne pour quelques années avant de partir pour le Nouveau Monde. Ce sont les nouvelles conquêtes victorieuses de Francisco Pizarro sur l’empire Inca qui l’incitent à le rejoindre. Aguirre quitte ainsi l’Europe, sa femme et ces cinq enfants pour le Pérou où il se met sous ses ordres dès son arrivée en 1537. Sa loyauté et ses nombreuses victoires contre les Incas lui ont permis de devenir lieutenant-gouverneur de la région Charcas au Pérou.

Au cours de son aventure américaine, Francisco Aguirre rencontre à Lima son ancien compagnon d’Italie Pedro de Valdivia et décide de l’accompagner dans son expédition au Chili en 1540. Comme il était son homme de confiance, Aguirre est rapidement nommé maire ordinaire du premier Cabildo de Santiago du Chili en 1541 puis entre 1545 et 1549. Il occupe ensuite les fonctions de gouverneur de la région entre la rivière Choapa et le désert Atacama afin d’assurer la reconstruction de la ville La Serena qui a subi de nombreuses attaques indigènes venues du nord.

Diego de Almagro, l'échec de la première conquête du Chili

Les échecs de Francisco Aguirre pour devenir Gouverneur de Chili, le poussent à traverser la cordillère des Andes pour fonder en 1553 la ville Santiago del Estero en Argentine et devenir gouverneur de la région de Tucumán. L’année suivante, à son retour au Chili, il apprend la mort de son ami Pedro de Valdivia lors d’un combat contre les indigènes. Son testament le désigne gouverneur du Chili en l’absence de Jerónimo de Alderete. Mais face à l’urgence, les Cabildos du Chili ont déjà désigné Francisco de Villagra. Si Francisco Aguirre parvient à devenir gouverneur du Chili, l’exercice de ses fonctions est très bref puisqu’en février 1555, le Tribunal de Lima a permis au Vice-Roi du Pérou de nommer son fils comme nouveau gouverneur. Pour contraindre les ambitions de Francisco Aguirre, il est emprisonné à trois reprises. Une fois libéré, il parvient à devenir de nouveau gouverneur de Tucumán tandis que ses passages au Chili restent courts et surveillés par les autorités en place. La mise à l’écart de Francisco Aguirre par le Vice-Roi du Pérou l’a empêché de mener à bien ses ambitions territoriales pour le Chili, et tout particulièrement la conquête du nord de l’actuelle Argentine jusqu’à Río de la Plata afin de relier directement le Chili à l’Espagne par l’Atlantique. Après s’être installé dans une maison modeste de La Serena au Chili, il décède auprès de son fils en 1558.

PLUS D'INFO SUR LE CHILI

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Contenu est protégé.