Les Mapuches

Le peuple Mapuche est une communauté aussi riche que combattive. Il est celui qui a le plus perduré au fil des siècles, et qui fait le plus parler de lui au Chili.

 

Géographie, organisation et identité du peuple Mapuche

Communauté mapuche, Pucon

Les Mapuches ont occupé le territoire chilien entre les fleuves Itata au nord jusqu’au fleuve Toltén au sud. Durant l’époque préhispanique, les Mapuches ont vécu pacifiquement avec les autres ethnies indigènes. Ils ont réussi à se mélanger et acculturer les autres minorités. On retrouve donc plusieurs courants de Mapuche : les Picunches (au Nord), les Huiliches (au Sud), les Pehuenches (dans la région d’Araucanie), los Cuncos, les Puelches (à l’Est), les Poyas, les Ranquels, les Tehuelches (dans l’extrême sud) et les Lafkenches (le long de la côte pacifique).

Mapuche signifie en mapudungun « gens de la terre » (mapu = terre et che = gens, personne). Ils sont appelés par les colons espagnols araucanos. Les Mapuches sont connus pour leur ténacité et leur résistance. Peuple à l’origine pacifique, ils n’hésitent pas à recourir au combat pour défendre les causes qui leur semblent justes.

Famille mapuche

Leur organisation sociale est basée sur la famille. Ils sont divisés en plusieurs groupes appelés Rehues. Chaque groupe élisait un Toqui, un chef militaire. En cas de catastrophe qui pouvait affecter un territoire mapuche (épidémie, ennemis, sécheresse etc.) tous les groupes se réunissaient pour former une grande alliance, appelée Aillarehue, dirigée par le Mapu-Toqui. Parmi les Mapu-Toqui les plus connus, on retrouve Galvarino, Caupolican, Lautaro ou encore Colo-Colo.

Plus de 80% de la population Mapuche a été massacrée durant la période coloniale espagnole. Actuellement, les chiffres officiels recensent plus de 1 700 000 d’individus, soit l’ethnie la plus importante du pays. Plus de 65% des communautés mapuches sont urbaines, concentrée principalement dans les villes de Santiago, Temuco et Concepción.

 

L’histoire des Mapuches

Cacique Epulef, culture mapuche

Si les Mapuches ont souffert de l’expansion des Incas, ils ont toutefois réussi à poser leurs limites territoriales et comme cité précédemment, s’étendre culturellement sur d’autres peuples autochtones.
L’arrivée des conquistadors en 1541 donne le ton sur les prochaines décennies de guerres avec ce peuple. Le 1er janvier 1544, le Mapu-Toqui Lautaro gagne le combat et tient en otage Pedro de Valdivia, un chef militaire important, fondateur de Santiago, la capitale actuelle du Chili. Cela marque le début d’une grande période de combats et de résistance de la part des Mapuches.
Le siècle suivant, un traité est signé en 1642, le traité de Quilín, Il stipule la reconnaissance du territoire Mapuche avec le fleuve Bío-Bío comme frontière. L’indépendance du Chili en 1818 leur permet également de rester souverains de leur territoire. Entre les années 1868 et 1881, une guerre d’extermination et de dépossession des Mapuches a lieu. Plus de 10 000 sont massacrés et leurs terres passent de 11 millions d’hectares à seulement 500 000.

Tambour mapuche, le kultrun

Le gouvernement de Salvador Allende a permis la restitution de 15 000 hectares, mais la dictature d’Augusto Pinochet a annulé toutes les mesures et la considération de l’État envers eux. Plus de 40 dirigeants Mapuche ont été exécutés.
En 1992, l’état Chilien proclame la ‘‘ley indígena’’, loi qui reconnaît une dette historique de l’État envers cette communauté. Toutefois, aucune mesure ou restitution n’est réellement appliquée, d’où le début des actions répressives des Mapuches comme l’occupation de terres. Pinochet a adopté en 1994 la loi ‘‘anti terrorista’’. Elle visait à exproprier plus facilement et de manière drastique les Mapuches qui résistaient aux expulsions. Cela débouchait sur des abus et des violences tant du côté de l’État (police, gardes-forestiers) que des Mapuches. Ces derniers continuèrent de résister par le biais des occupations, des marches, des revendications etc.

Entre 2002 et 2009, une dizaine de cas de violences policières, de tortures et d’assassinats envers des individus Mapuches ont été provoquées par des groupes paramilitaires. Cela conduit à de nombreuses manifestations et doléances de la part du peuple Mapuche. Le soulèvement social d’octobre 2019 a une fois de plus ramené la reconnaissance et du respect de la culture Mapuche et de son peuple au cœur des débats.

 

Culture et mode de vie des Mapuches

Ruka mapuche, Araucanie

La culture et le mode de vie Mapuche se fondent sur le respect total de la nature. Pour eux, la terre est une richesse communautaire et non individuelle. Ils vivaient autrefois de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage, trois piliers de leur économie. Aujourd’hui, ils se diversifient de plus en plus dans et la promotion de leur patrimoine culturel, notamment dans les grandes villes touristiques comme Santiago ou Valparaiso. L’art Mapuche est diversifié et important pour eux. Il est surtout focalisé sur les danses de cérémonies, les textiles, l’orfèvrerie et la céramique.

Totems mapuche

La cosmovision Mapuche se base sur le culte des esprits, des ancêtres et des éléments de la nature. À l’inverse des autres peuples andins, ils ne possédaient pas de temples dédiés à leurs divinités. Ils avaient toutefois un grand nombre de rituels et de cérémonies, tous avec une thématique particulière. La plus connue est le Wiñoi Tripantu, le Nouvel An Mapuche. Ils pratiquaient également le culte des totems : le ciel (huenu), le soleil (antü), la mer (lavquen), la rivière (lenfu), la pierre (cura) et l’eau (co). Chaque tribu invoquait lorsque nécessaire son totem respectif.

Notre circuit sur mesure pour découvrir la culture mapuche

PLUS D'INFO SUR LE CHILI

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Contenu est protégé.