Les Atacameños

L’ethnie autochtone atacamène (atacameño) vit au cœur du désert et de la puna d’Atacama.

 

Origine et population

Jeune fille Atacamène

Le peuple d’Atacama, également appelés les Licanantay, les Kunzas (en lien avec le kunza, langue aujourd’hui éteinte) et plus récemment les Collas, vivait autrefois dans les vallées, les ravins et les montagnes de la Cordillère des Andes du désert d’Atacama, ainsi que de la bordure de l’altiplano côtés Argentine et Bolivie.

Cette ethnie remonte à au moins 1500 ans. Elle a subi l’annexation de ses territoires par les Incas puis par les colons espagnols. La population atacamène actuelle compte aux alentours de 30 000 individus, soit 3,04% de la population indigène du Chili. Elle vit dans des villages situés sur les communes de San Pedro de Atacama et Calama, dans la IIème région du Chili.

 

Mode de vie et culture

Jeune femme Atacameña

Les habitants vivaient divisés en petites communautés avec une personne régente. Elle se reconnaissait par son insigne qui était une canne possédant un pommeau argenté. Leurs habitats se construisaient de manière circulaire, tout d’abord en brique puis, grâce à l’influence des autres ethnies des alentours, en pierre. Le toit s’élabore à base de fibres végétales et de boue, posé sur des poutres en cactus.

Leur principale activité était l’agriculture. Ils utilisaient la méthode des cultures en terrasses de diverses plantes essentielles à leur alimentation telles que le maïs, le quinoa, la caroube et le chañar. Ils élevaient des camélidés, plus particulièrement des lamas, qui leur servaient aussi de moyen de transport. Les Atacameños étaient également doués pour la métallurgie, le tissage et la poterie. Les Atacameños pratiquaient le troc avec les Changos, ethnie de nomades-pêcheurs vivant le long de la côte du Nord du pays.

La musique atacamène est appréciée lors de représentations patronales. Les musiciens utilisent des instruments andins comme le Erke, la Tarka ou encore le Clarin.

 

Croyance, religion et vestiges de la culture Atacamène

Jeune garcon Atacamène

Grandement connectés avec la nature, les Atacameños réalisaient de nombreux rituels et cérémonies : carnaval, floraison de bétail, culte des cycles agraires, aux ancêtres ou encore à la Pachamama. Certains rites Atacameños sont aujourd’hui mélangés aux rites chrétiens.

Il existe de beaux vestiges de cette population, notamment le musée archéologique Paige et la Pukara de Lasana, que l’on rencontre à 45 km de la ville de Calama (140 km de San Pedro). Il s’agit d’une forteresse construite au XIIe siècle et qui a été déclarée Monument National. On trouve à l’intérieur des vestiges d’un village fortifié et élevé sur des terrains plus hauts.

PLUS D'INFO SUR LE CHILI

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.